Le patch et l’anneau : Les contraceptifs hormonaux

La contraception hier et aujourd’hui

Depuis l’Antiquité, les femmes ont cherché différents moyens de contraception. Les femmes de l’Égypte ancienne, par exemple, utilisaient des tampons vaginaux à base de coton, de miel, d’excréments de crocodile. Dans l’Europe influencée par l’Église, les gens comptaient sur les amulettes “contraceptives”. Ces amulettes “contraceptives » sont faites de cire d’oreille d’âne, de testicules d’hermine ou d’os de chat noir.

Elles sont placées sur la cuisse de la femme après un rapport sexuel. Au début du 20ᵉ siècle, le scientifique Haberland a découvert le principe de la suppression de l’ovulation et le premier contraceptif hormonal, le Progynon, a rapidement suivi.

Il existe un grand nombre de méthodes contraceptives modernes, allant des contraceptifs oraux aux méthodes physiologiques. Selon l’OMS, leur efficacité est classée en fonction du nombre de grossesses pour cent femmes. Ainsi, le patch contraceptif combiné se situe dans la catégorie efficace de sept grossesses pour cent femmes.

1) Patch

Le patch est un dispositif contraceptif. Un patch contraceptif est une bande adhésive fine, beige ou transparente. Il contient deux hormones identiques à la pilule contraceptive. Ces hormones empêchent l’ovulation. Ils empêchent également les spermatozoïdes d’atteindre la muqueuse cervicale. Il est donc plus difficile aux spermatozoïdes d’atteindre l’utérus, où se trouve l’ovule.

Les hormones empêchent aussi l’implantation d’un ovule. Le patch contraceptif mesure 5 cm x 5 cm. Il est collé sur n’importe quelle partie du corps : abdomen, avant-bras, dos, fesses, cuisses sauf les seins. Le patch doit être bien ajusté à la peau.

Le patch contraceptif : composition et principe d’action

Aujourd’hui, le patch contraceptif hormonal Evra est vendu en pharmacie. Il s’agit d’une bande fine et lisse de 5 × 5 cm. Il se compose de trois couches :

  • Une couche protectrice extérieure en polyester
  • La couche intermédiaire, avec les adhésifs et les contraceptifs
  • La couche intérieure, une bande qui se détache avant de se coller au corps.

Le patch libère dans la peau des analogues synthétiques des hormones féminines éthinylestradiol et norelgestromine. Une fois dans le sang, ces substances inhibent la libération des ovules et la fécondation n’a pas lieu.

L’adhérence du patch est fiable, pour le sport, la natation, le sauna (séparation observée dans 1,8%, séparation partielle – 2,9%). Il est utilisé une fois par semaine (3 semaines), puis une semaine de pause (4ème). Pendant cette semaine, une réaction semblable à celle des règles se produit. Un nouveau patch est appliqué sur la peau après sept jours.

Ainsi, 3 patchs sont nécessaires pour un cycle menstruel. Le port d’un patch pendant plus d’une semaine n’assure pas une contraception efficace. Le patch est changé itou jour de chaque semaine. Comme la plupart des pilules contraceptives, le patch contient une combinaison des hormones œstrogène et progestatif.

Le patch et l’anneau: Comment utiliser le patch contraceptif

Le paquet contient trois patchs qui sont conçus pour protéger contre la grossesse tout au long du cycle menstruel. Le premier patch doit être appliqué le premier jour de vos règles. Lorsque vous faites cela, il est important de vous rappeler ou de noter la date et le jour de la semaine. Il vous sera ainsi plus facile de savoir quand changer le patch.

Un patch est utilisé pendant sept jours. Le schéma d’utilisation est le suivant :

  1.  Jour 1 de votre cycle – premier patch
  2.   Jour 8 du cycle – premier patch à retirer, deuxième patch à appliquer.
  3.  15ème jour du cycle – retirer le deuxième patch et mettre le troisième patch.
  4.   22e jour du cycle – retirez le troisième patch. Les menstruations commencent.
  5.  La plaquette suivante doit être utilisée après sept jours, même en cas de pertes menstruelles.

Préparez votre peau avant d’appliquer le patch sur votre corps

  •  Retirez les produits cosmétiques (crèmes, huiles), la peau doit être propre et sèche.
  • Choisissez un endroit qui n’est pas endommagé (rayures, abrasions, irritations).
  • Placez l’autocollant sur une zone parfaitement plate de la peau (pour éviter les rides pendant le mouvement).
  • La zone avec laquelle le patch est appliqué doit être exempte de poils. Cela garantit un bon contact de la couche hormonale avec la peau.
  • Le frottement avec les vêtements doit être minimal.

Toutes ces exigences sont satisfaites par quatre points du corps : l’extérieur de l’épaule, l’abdomen, la joue, la scapula. Selon des recherches des scientifiques britanniques, le patch est aussi efficace lorsqu’il est utilisé sur toutes les parties du corps. Important : il est strictement interdit d’utiliser le patch contraceptif sur les seins.

Quand vous prenez la pilule, les hormones pénètrent dans la circulation sanguine par le système digestif. Les hormones du patch sont absorbées par la peau et pénètrent ainsi dans la circulation sanguine. Une certaine quantité d’œstrogènes et de progestatifs est absorbée chaque jour. Par conséquent, le mécanisme d’action, les avantages et les inconvénients sont similaires à ceux des contraceptifs oraux.

Malheureusement, le patch n’est pas disponible dans tous les pays voisins.

patch contraceptif

Avantages et inconvénients du patch contraceptif

Comme tout médicament, le dispositif transdermique présente des avantages et des inconvénients.

Avantages

  • Protège fermement contre les grossesses non désirées
  • Régularise le cycle menstruel
  • Soulage les douleurs menstruelles
  • À une action prolongée
  • Aucune charge sur le tractus gastro-intestinal
  • Facile à appliquer et fiable. Conserve bien pendant les activités sportives, le sauna, la baignade, la piscine
  • N’affecte pas la qualité des relations sexuelles, comme le confirment des études.

Inconvénients

Les contre-indications à l’utilisation du patch sont assez nombreuses. Vous ne devez pas utiliser cette méthode contraceptive si :

  • Vous avez moins de 18 ans ou plus de 45 ans.
  • Vous souffrez d’une maladie circulatoire ou d’un cancer.
  • Votre métabolisme ne devient pas normal.
  • Vous avez du diabète.
  • Vous êtes traité avec des antibiotiques.
  • Vous êtes enceinte ou vous allaitez.
  • Vous êtes en pleine ménopause.

2) Anneau

L’anneau vaginal a un diamètre d’environ 5 cm. Il est fabriqué dans une matière synthétique souple. Il possède une combinaison d’œstrogènes et de progestatifs, qui pénètrent dans la circulation sanguine à travers la paroi vaginale. L’anneau est inséré profondément dans le vagin par la femme et retiré après trois semaines.

Une réaction semblable à celle des menstruations se produit alors pendant une pause de sept jours. Un nouvel anneau est inséré après sept jours. Un anneau est nécessaire par cycle. Si l’anneau est inséré correctement, la femme ne le sent pas. Des études ont montré que, par rapport à la pilule, l’anneau vaginal a généralement moins d’effets secondaires.

À travers cet article, vous avez acquis des connaissances liées aux contraceptifs hormonaux (le patch et l’anneau). Utilisez ses méthodes contraceptives à bon escient pour la paix dans vos relations sexuelles et votre vie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *